Musique
    D. Frontiere          Compilations          Inspiration

Dominic Frontiere

Qui ne connaît pas le générique lancinant et angoissant de la série ! Cette merveille de simplicité est due à Dominic Frontiere, compositeur de talent à qui l'on doit de nombreuses musiques de séries telles que Au delà du réel, l’Immortel, et de films comme Pendez les haut et court de Clint Eastwood.

Mais cette musique n'est pas une oeuvre originale. Ce thème a été développé pour The Outer Limits, plusieurs années avant, dans l'épisode n°32 La porte du passé (The Forms of Things Unknown). Retrouvez ce thème dans l'extrait ci-dessous (24") :


Dominic Frontiere

Dominic Frontiere est né en 1931 dans une famille de musiciens. Cet univers particulier lui a permis d'essayé de nombreux instruments pour finalement se consacrer à l’accordéon. Il continue néanmoins d'explorer la musique classique.
Au début des années 50, une rencontre capitale va influencer le cours de sa vie. C’est Alfred Newman, directeur musical à la 20th Century Fox, qui le fait embaucher dans la prestigieuse maison, comme compositeur arrangeur, chef d’orchestre. Il composera donc pour la pellicule et, à ses débuts, il se bornera le plus souvent à arranger le travail des autres. Heureusement, l’éclectisme est l’ennemi de la routine. Bon jazzman, il grenouille un temps dans la sphère Blaxploitation, qui influencera son style, témoin la musique de la série Brannigan. Il fonde son propre sextet, avec lequel il enregistre quatre albums parus chez Liberty Records, sans lâcher l’accordéon pour autant, allant même jusqu’à sortir un album assez étonnant, avec le Mighty Accordion Band, qui réunit une vingtaine d’accordéonistes de renom. In 1967, il est engagé pour écrire la musique du premier western de Clint Eastwood : Pendez-les haut et court.
Le style Frontiere, c’est un zeste de harpe, une variété de cuivres et surtout ces fameux violons inquiétants qu’il utilise à merveille pour les séries de science fiction, et qui feront beaucoup pour sa notoriété.
Dominic Frontiere
 

Vue d’aujourd’hui, sa musique est à la fois inventive et délicieusement ringarde, comme en témoigne l’album On any Sunday.
Cet homme qui a écrit et arrangé la musique de plus de 85 films et presque autant d’émissions de télévision a été supplanté dans les années 70 par Enio Morricone, devenu le nouveau chouchou des producteurs. Dominic Frontiere prendra un peu de recul pour se consacrer, chez Paramount, au lancement d’une unité de production musicale dédiée au cinéma.

 Dominic Frontiere

Un extrait de la partition de la mélodie des Envahisseurs du à la courtoisie de Jon McCallum qui « en acquit les pages auprès de l'American Heritage Center au Wyoming. Dominic Frontiere y fit don de sa musique. Il n'y avait que ce contenu pour Les Envahisseurs. Beachhead est manquant. ». Il y a presque 120 pages de ce style.
Notez par exemple les annotations Alien space ship et Alien radar apposées dans la marge.

Merci Monsieur Frontiere !

Quelques titres de Dominic Frontiere

A name for Evil
Branigan
HammerSmith is out
On any Sunday
Pagan Festival
The Outer Limits

Liens Internet sur Dominic Frontiere :